L’usine AGAC

L’Usine AGAC …

Voyez plutôt, en ce moment, dans notre petit bivouac …

Epicène : Un concert-création et un Spectacle Jeune Public en trio de clarinettes

Epicène ?

C’est un adjectif qui donne d’égales chances au féminin et au masculin …C’est aussi un concert-création qui sera donné à Nîmes et dans le Gard, élaboré par l’Association Gardoise des Ami(e)s de la Clarinette avec la complicité de l’Association Femmes Solidaires-Nîmes ;En son coeur, la création de la pièce d’Audrey Podrini : Féminologie, op. 1 (commandée par et composée pour l’Ensemble de clarinettes poco assai et la soliste Amélie Chambinaud -artiste percutante-) où, à la manière de Pénélope Bagieu dans sa BD « Culottées », la compositrice attire une attention musicale sur quatre destins féminins extraordinaires ;

en son pourtour, un choix d’oeuvres d’autres femmes artistes, créatrices, dont la chanteuse Marimbamélie ;

Ce concert à coloration féministe sera habillé par les oeuvres de l’artiste plasticienne Martine Langis.

 Enfin, le projet Epicène s’inscrit naturellement dans l’ensemble des actions de sensibilisation mises en oeuvre pour la Journée Internationale des Droits des Femmes.

. L’ensemble de clarinettes poco assai : à venir,

la création en Mars 2021 de ‘Féminologie op 1’, oeuvre mixte d’Audrey Podrini pour  poco assai et Amélie Chambinaud, artiste percutante …

la reprise de la Messe Solennelle de Vierne avec le Choeur Symphonique de Montpellier (Dir. V. Recolin),

et Carmina Burana avec l’Ensemble Vocal d’Arles, et la classe de percussions du CRR d’Avignon !

. Projet pour les juniors : « Le Bal de Breghadezza », projet de bal conté en cours d’invention, reporté à quand on y verra plus clair …

. Clarinettes à l’école : les blancs-becs d’Harmonîmes, toujours à Léo Rousson et maintenant à l’Ecole du Mont Duplan avec Isabelle, Nelly, Marie et Alena …
. La Commune : la Coopérative des Musiques Multiples, Nouvelles et Ephémères reprend du service en ‘afterwork’ au Spot, rue Enclos Rey à Nîmes dès que possible …
… notre petit bivouac qui, avouons,  n’est pas sans s’inspirer de l’Impasse Pecquay

De fait, dans l’esprit de l’Orphéon de Wilhem (Paris, 1833) l’AGAC propose à l’attention des publics musiciens ou mélomanes de tous âges, des projets artistiques, pédagogiques ou les deux à la fois  !

Kiosque à musique – Jardin d’Acclimatation - Paris - Image6Kiosque à musique – Jardin d’Acclimatation - Paris - Image1Kiosque à musique – Jardin d’Acclimatation - Paris - Image7