Le Calam’Art Quartet

PastedGraphic-1.tiff

Le Calam’Art Quartet

Le Calam’Art Quartet est un appareil musical hors catégorie.
4 clarinettes et 4 saxophones donnent à entendre le doux et l’acide, le mélancolique et le tranchant, le sombre et le drôle de leurs roseaux chantants.
Avides, les 4 musiciens fouillent un répertoire inédit, rapprochant dans ce programme à tendance urbaine des miscellanées de villes du monde, d’ambiances de vie et de recherche en art.
Dans une sorte d’esperanto musical, ils insèrent avec pertinence les oeuvres acoustiques ‘hic et nunc’ dans une trame sonore enregistrée, tissée des sons singuliers de chaque univers, chaque époque, chaque langue, et dont les transports auditifs véhiculent un mystérieux message d’universalité.
Dès lors, les combinaisons de timbres et dynamiques, sans cesse renouvelées, tracent un parcours jubilatoire et coloré dans nos imaginaires.

Le parcours :

« Back in towns ! » à Lasalle le 24 Février 2019 :
Ciudades de G. Lago, Les cris de Paris de C. Jannequin, Bordel 1960 d’A. Piazzola et une création électro-ac’ de N. Stimbre.

« Somewinds », création de Gary Yershon, l’invité du 23è Festival des Ecrans Britanniques de Nîmes, en « lever de rideau » au Cinéma Le Sémaphore.

Pour la petite histoire, hypnotisée par la texture sonore de la bande originale du film Mr Turner, la clarinettiste s’adresse à Gary Yershon, son compositeur. Quelques mois plus tard, celui-ci -dont la générosité n’a d’égal que le talent- compose pour eux « Some winds » ; C’est tout naturellement que la création de cette pièce dédiée s’insère dans la programmation des Ecrans Britanniques.

A suivre ! …